Caractères chinois
Introduction, page 5

Identifiant:
Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Pas encore inscrit?
 Cliquez ici.


  Caractères chinois : la simplification des caractères

 

Si la question de la difficulté des caractères chinois remonte à l’origine des caractères, l’idée de simplification des caractères chinois a été débattue sérieusement à partir de la fin du XIXè siècle, la Chine prenant conscience du besoin d’”alphabétiser” (même si ce terme est impropre tant les caractères chinois ne sont pas un système alphabétique) sa population, critère essentiel pour moderniser le pays. C’est suite à la Révolution chinoise de 1911 (ou Révolution Xinhai, 辛亥 xīnhài désignant l’année 1911 dans le calendrier traditionnel sexagésimal chinois) que le besoin se fit réellement sentir, grâce à la volonté politique de faire sortir la population du féodalisme de la Chine impériale pour la faire entrer dans la modernité.
Le Mouvement du 4-Mai (1919) entraîna plus avant une remise en question de toute la culture chinoise traditionnelle, y compris le confucianisme et le système d’écriture, dénoncés comme des obstacles à la modernisation.

Des discussions à ce sujet ont eu lieu du temps du gouvernement du Kuomintang, c’est toutefois véritablement dans les années 1950 que le gouvernement révolutionnaire de République populaire de Chine (tout juste fondée en 1949) mis en place les premières réformes concrètes. Deux listes de caractères furent officialisées, la première en 1956 et la deuxième en 1964, pour un nombre total de 2238 caractères simplifiés.

Plusieurs méthodes très différentes ont été utilisées pour simplifier l’écriture tout en tentant de préserver le sens et l’étymologie des caractères. Nous avons vu dans la leçon précédente qu’une majorité des caractères sont composés de divers éléments, dont des éléments sémantiques ; la simplification s’est efforcée de conserver ces spécificités.

 

I - Simplification par suppression d’éléments

Des éléments entiers ont été supprimés, comme par exemple :
習 → 习
親 → 亲
業 → 业
廣 → 广
廠 → 厂

Dans certains cas des éléments ont été supprimés après simplification des éléments originaux :
務 → 务
婦 → 妇

 

I - Simplication par remplacement d’éléments en conservant la structure du caractère

Des éléments du caractère ont été remplacés par d’autres éléments plus simples comme :
這 → 这
漢 → 汉
歡 → 欢
對 → 对

L’élément phonétique du caractère est remplacé par un autre de même valeur :
鐘 → 钟
種 → 种

Un des éléments est remplacé par sa version simplifiée :
話 → 话
錯 → 错

 

III - Simplification par remplacement de l’ensemble du caractère

Des caractères sont remplacés par des homophones ou quasi-homophones :
發、髮 → 发
乾、幹 → 干

D’autres sont remplacés par les formes cursives :
為 → 为
書 → 书
車 → 车
興 → 兴
發 → 发
專 → 专
寶 → 宝

Parmi lesquels certains tentent de préserver la forme du caractère original :
門 → 门
龜 → 龟

D’autres encore sont remplacés par des formes alternatives existantes, rares ou obsolètes :
陽 → 阳
陰 → 阴
國 → 国
無 → 无
從 → 从
體 → 体

 

Cette cinquième page marque la fin de l'apprentissage du système d'écriture. Afin de continuer votre apprentissage, si vous ne l'avez pas encore fait, vous pouvez attaquer la partie prononciation.