Caractères chinois
Introduction, page 4

Identifiant:
Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Pas encore inscrit?
 Cliquez ici.


  Caractères chinois : la structure graphique des caractères

 

Les caractères sont composés selon différentes structures : structure verticale, structure horizontale, structure en encadrement et structure en superposition.

 

I - Structure verticale

Les caractères organisés selon une structure verticale peuvent être classifiés en deux catégories : ceux en deux parties, et ceux en trois parties.

 

a - En deux parties

Selon la taille des radicaux qui composent ces caractères, la proportion de ceux-ci peut varier, voici quelques exemples de caractères en structure verticale avec des éléments proportionnellement égaux :

     

Voici maintenant quelques exemples de caractères dont les éléments sont disproportionnés :
⅓ pour l’élément de gauche, ⅔ pour l’élément de droite :

       
Ce dernier radical, est le simplifié de , la parole.

⅔ pour l’élément de gauche, ⅓ pour l’élément de droite :

 

 

b - En trois parties

Certains caractères minoritaires ont une structure en trois parties :

   

 

II - Structure horizontale

Les caractères organisés selon une structure horizontale peuvent également être classifiés en deux catégories : ceux en deux parties, et ceux en trois parties.

 

a - En deux parties

Comme pour la structure verticale, la proportion des éléments dans la structure varie en fonction de leur taille, voici quelques exemples de caractères avec des éléments proportionnellement égaux :

     

Suivent quelques exemples de caractères dont les éléments sont disproportionnés :
⅓ pour l’élément du haut, ⅔ pour l’élément du bas :

     

⅔ pour l’élément du haut, ⅓ pour l’élément du bas :

   

 

b - En trois parties

Certains caractères minoritaires ont une structure en trois parties :

 

Il est à noter que certains de ces caractères sont des composés de caractères en deux parties, avec un radical supplémentaire, en haut ou en bas : est en fait composé de surmonté de la clé de l’herbe 艹.

 

III - Structure en encadrement

Certains caractères ont une structure en encadrement. Selon le type du caractère, l’élément extérieur est toujours le même, seul l’élément intérieur varie.

a - Encadrement complet

On voit dans les exemples suivants que l’élément extérieur est 囗, un pictogramme qui représente une enceinte :

   

b - Encadrement par le haut

Ces exemples sont entourés par trois côtés, tous sauf le bas, les éléments extérieurs qui encadrent l’élément intérieur peuvent être variés :

 

c - Encadrement par le bas

Voici quelques exemples de caractères encadrés par le bas :

 

d - Encadrement par la gauche

Il n’y a qu’un seul élément extérieur encadrant des éléments intérieurs :

 

e - Encadrement haut-gauche

Plusieurs éléments variés peuvent encadrer des éléments intérieurs dans l’angle haut-gauche :

       

f - Encadrement haut-droit

Certains éléments peuvent également encadrer des éléments intérieurs dans l’angle haut-droit :

   

g - Encadrement bas-gauche

Quelques éléments peuvent encadrer des éléments intérieurs dans l’angle bas-gauche :

     

 

IV - Structure en superposition

Cas plus rare, certains caractères ont une structure en superposition, comme celui-ci :


qui est composé des éléments et

De plus, certains radicaux ont différentes formes selon leurs positions dans le caractère concerné, par exemple :


La clé de l'homme telle qu'elle apparaît dans le caractère xìn ("confiance"), soit une version rétrécie dans le tiers gauche du caractère.


La clé de l'eau telle qu'elle apparaît dans le caractère fǎ ("loi"), soit sous la forme de trois traits dans le tiers gauche du caractère.


La clé du feu telle qu'elle apparaît dans le caractère rè ("chaud"), soit sous la forme de quatre traits dans le tiers bas du caractère.