Caractères chinois
Introduction, page 1

Identifiant:
Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Pas encore inscrit?
 Cliquez ici.


  Caractères chinois : présentation

 

Les caractères chinois ont une très longue histoire : si la légende les fait remonter à Cang Jie, en 2500 avant notre ère ; la réalité n'est pas beaucoup moins élogieuse car des inscriptions sur os d'animaux et écailles de tortues ("jiaguwen") datent du XIIIe siècle avant J.-C.

1 - les pictogrammes

Une partie des caractères chinois sont des pictogrammes. C'est à dire qu'ils sont des dessins, qui se sont progressivement stylisés, représentant des objets, mais aussi des animaux, végétaux, parties du corps, etc.

Exemples :

2 - les déictogrammes

A la différence des pictogrammes, les déictogrammes (ou pictosymbologrammes) représentent des concepts abstraits par des dessins facilement interprétables.

Exemples :

qui signifie "au dessus"
qui signifie "au dessous"
Une partie des chiffres, comme (un), (deux), (trois), etc.

3 - les syllogigrammes

Ces caractères sont des composés logiques de plusieurs parties sémantiques

Exemples :

"clarté" est un composé de "soleil" et de "lune".
"repos" = , la version verticale de "homme" + arbre.
"fidélité" = "homme" + "parole"

4 - les morphophonogrammes, ou composés phonétiques

Ces composés forment la grande majorité des caractères chinois. Ils sont formés d'une partie sémantique et d'une partie phonétique.

Exemples :

"fleuve" est un composé de l'élement sémantique , la version verticale de "eau" et de , élément phonétique choisi car sa prononciation était la même que le mot "fleuvre" qui n'avait pas de forme écrite.

"épouser" (pour une femme) est un composé de l'élément sémantique "femme" et de l'élément phonétique .

"fleuve" est comme son homonyme un composé de l'élément sémantique et de , choisi lui aussi pour son homophonie.